Vous êtes ici : Autour de l'orient > Conte oriental
Conte oriental - La servante très laide

Un roi avait de nombreuses servantes. Un jour, il jeta une poignée de pièces d'or à leurs pieds. Elles se précipitèrent toutes pour les ramasser, sauf une servante noir, très laide, qui ne bougea pas.

Le roi fut surpris par son attitude.

•  Tu sembles peu intéressée par l'or, lui dit-il.
•  La motivation des autres servantes est de posséder ces pièces, répondit-elle. La mienne est différente, c'est le maître de l'or qui m'intéresse ;

La réponse plut au roi. La servante devint une de ses favorites et il lui fit de nombreux présents. La nouvelle se propagea rapidement. Bientôt, tout le monde sut que le roi était amoureux d'une servante noire et très laide. Comme son entourage était très critique, il convoqua ses ministres et réunit aussi ses servantes et favorites. Chacune d'elle reçut une coupe en jade, le roi leur ordonna de jeter la coupe à terre. Elles refusèrent toutes sauf la servante noire qui jeta sa coupe sans hésiter.

•  Voici celle que l'on surnomme  "la laide", dit le roi. Son physique est laid comme l'acte qu'elle vient de commettre.

Puis il retourna vers la servante et lui demanda :

•  Pourquoi avoir brisé la coupe ?

•  C'est l'ordre que vous avez donné. J'ai pensé qu'en obéissant, je ne causais qu'un petit dommage au trésor royal, mais en refusant d'obéir, j'aurais manqué de respect à votre autorité. Plutôt que d'être traitée de rebelle en conservant la coupe intacte, j'ai préféré passer pour folle en la brisant.

Les ministres applaudirent aux paroles de la servante et reconnurent qu'elle était digne de l'intérêt que lui manifestait le roi.

Elle devint sa première favorite.