Vous êtes ici : Présentation > Un peu d'histoire
Un peu d'histoire sur la danse orientale

Cette danse existe depuis l'antiquité, sur certaines gravures anciennes on peut voir des femmes danser pour invoquer les dieux, en particulier HATHOR la déesse de la fertilité.

La danse orientale, traduit de l'arabe "El raqs el sharki" vulgairement appelé aussi "danse du ventre" a droit à sa place parmi les plus grandes danses.

Elle se caractérise par des mouvements du bassin en rotation ou latéraux, par des mouvements de bras, d'épaules et de buste.

La première école de danse orientale fut créée en Égypte en 1852.

Elle fut interdite, bafouée pas reconnue et réservée qu'au cabaret, elle fut même tabou dans certains pays.

La danse change un peu d'aspect lorsqu'à chaque fête, à chaque cérémonie on y voit une danseuse, cela devient presque une coutume, elle devient festive.

Depuis la danse orientale a connu de grandes aventures,

Elle connut le monde des paillettes à travers le cinéma Egypto-Hollywoodien, ce qui à mon avis redorera son blason.

Voici les grandes prêtresses de la danse orientale à travers le cinéma.

Tahiya Carioca est née en 1915 et décédée en septembre 1999.

Son film le plus connu : "chabab imraat" (traduction "la belle femme")

Samia Gamal née en 1924 et décédée en décembre 1994.

Son film le plus connu : "Afrita Haneim" (traduction "la diablesse")

Naïma Akef est née en octobre 1929 et décédée en 1966.

Son film le plus connu : "Tamr Henna" (traduction "fleur de henné")

Aujourd'hui La danse orientale est pratiquée dans tout le bassin méditerranéen de l'Egypte au Liban et gagne l'occident à grands pas.

La danse orientale est devenu "un art" à part entière.